Comment gérer l'oubli d'une pilule contraceptive

La contraception regroupe les techniques anticonceptionnelles qui empêchent une femme d'être enceinte quand elle ne le souhaite pas encore. Il s'agit de médicaments ou de systèmes utilisés pour faire en sorte que l'ovulation n'ait pas lieu ou pour stopper nette la nidation. Parmi ces dispositifs médicaux figurent la médication contragestive.
Oublier d'absorber la pilule contraceptive revient à s'exposer aux probabilités de tomber enceinte. Malgré les effets contraceptifs du médicament, l'oubli est effectivement la principale cause des grossesses non désirées. Il suffit d'un seul dragé raté pour réduire significativement l'efficacité contraceptif de la médication.
L'idéal est dans ce cas de prendre la gélule à heure fixe tous les jours, à une heure où on ne risque pas de l'oublier. On peut aussi programmer un réveil pour se le rappeler.

Oublier d'ingérer la pastille oestroprogestative

La pilule contraceptive se divise en deux groupes dont les oestroprogestatifs. Les cachets oestroprogestatifs perdent de leur efficacité dès que l'oubli dépasse 12 heures. Pour remettre l'efficacité anticonceptionnelle à jour, une prise ininterrompue de 7 jours est nécessaire. Néanmoins, certaines situations doivent faire l'objet de certaines règles à respecter.

  1. Dans le cas où le manque a lieu durant la première semaine de la plaque, il faudra absolument avaler les gélules omises dès qu'on s'en rappelle. Si des rapports sexuels se sont produits 5 j avant cet oubli, il est recommandé de consommer le contragestif du lendemain dès que la femme peut le faire. Il faudra ensuite attendre d'être sous médicament hormonal pendant 7 jours consécutifs avant d'être à nouveau sous protection hormonale. Il faut aussi se protéger en complétant la contraception par un moyen mécanique comme les spermicides ou les préservatifs pour les 7 j suivant le ratage du granulé lors des relations sexuelles.
  2. Si l'omission s'est produit pendant la 2ème semaine, il n'y a pas de risque d'être enceinte. Il faut continuer à ingérer la granule à la même heure tous les jours.
  3. En cas d'omission au cours de la 3ème semaine de la tablette, on doit prendre les dragés oubliés et terminer la plaquette. On ne respectera pas une pause de 7 j et on entame directement une nouvelle plaquette. SI la tablette contient 28 cachets, on se débarrasse des 7 comprimés et on commence directement par une nouvelle boîte.

Omettre d'absorber la granule progestative

Concernant la pilule contraceptive progestative, le retard de prise est considéré comme une omission à partir de 3 heures pour certaines gélules et de 12 heures pour d'autres. Il faudrait alors manger les pastilles omises dès que possible. Compléter la contraception avec l'utilisation d'une pastille du surlendemain est idéal si des relations ont eu lieu 5 j avant l'oubli. Ensuite, on utilisera des préservatifs durant 7 j après l'oubli pour être sure d'être protégée.
Contrairement aux comprimés oestroprogestatifs qui sont des formats combinés, la forme progestative n'affiche aucune période de risque. A ce titre, s'agissant d'une forme microdosée, elle ne bloque pas l'ovulation. Il faut de ce fait l'utiliser sans interruption comme avec la plaquette de comprimé oestroprogestatif.

Utiliser les médicaments hormonaux du lendemain

La méthode contragestive d'urgence fait partie des contraceptions ponctuelles utilisée pour se prémunir d'une probable grossesse due à un rapport sexuel mal ou non protégé. La pilule du surlendemin permet également de se prémunir des risques lorsqu'on a oublié d'avaler l'anticonception régulière classique. Le comprimé d'urgence sera efficient que si elle prise dans un délai de 72 heures au maximum après la relation sexuelle non protégée.
La pilule du lendemain existe en deux variantes. Il y a la version efficace sur les premières 3 jours après le rapport sexuel et les substances contragestives qui reste efficient au bout de 5 jours. La granule de 72 heures est composée de lévonogestrel tandis que le comprimé de 5 jours est efficace grâce à l'ulipristal acétate. Dans tous les cas, il est précnisé de l'ingérer dès que possible.
Pour éviter les oublis, surtout si ces derniers sont très courants, il est possible de changer de méthode contragestive. Néanmoins, cette décision doit se faire au moment d'une consultation médicale préalable. Il existe à ce propos des méthodes contragestives comme l'implant, le stérilet ou encore les patchs. L'utilisation de préservatifs étant toujours d'un bon recours pour non seulement éviter les grossesses indésirées mais aussi de se protéger contre les IST et les MST.